M. Ross poursuivra son action sur la base de ce qui a été fait par les Nations Unies et son prédécesseurFih (Taïb Fassi ri)

Rabat- L'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara, M. Christopher Ross poursuivra son action sur la base de ce qui a été fait par les Nations Unies et son prédécesseur, les acquis réalisés durant ces dernières années et la dynamique enclenchée par l'initiative marocaine d'autonomie, a indiqué le ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Taïb Fassi Fihri.

L'action de M. Ross s'opère "dans le cadre d'une mission bien définie" visant la mise en œuvre de la dernière résolution du conseil de sécurité, a indiqué M.Taib Fassi Fihri, lors d'un point de presse à l'issue d'une séance de travail, lundi à Rabat, avec M. Ross.

Cette résolution insiste sur la nécessité de prendre en compte ce qui a été entrepris durant les dernières années, notamment les acquis et la dynamique créée par l'initiative marocaine d'autonomie en tant que solution consensuelle à la question du Sahara, a-t-il précisé, soulignant que "cette proposition est le fruit d'un large processus de concertations aux niveaux politique, gouvernemental et local, et qui a été saluée par la communauté internationale".

L'objectif de cette initiative est de parvenir à une solution consensuelle dans le cadre des nations unies et dans le respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale marocaines, a-t-il ajouté.

Il a rappelé que le Conseil de sécurité des Nations Unies "avait décidé d'organiser le cinquième round à travers une ou des rencontres informelles en vue d'instaurer le meilleur environnement possible à la tenue effective, positive et directive de ce cinquième round".

Le Maroc est disposé à adhérer positivement à ce processus de réunions informelles, et à s'inscrire dans cette démarche préparatoire, car, a-t-il estimé, "l'essentiel c'est la demande du Conseil de Sécurité à toutes les parties d'engager des négociations sérieuses et substantielles qui prennent en compte les efforts déployés par le Maroc, selon une approche réaliste et tournée vers l'avenir".

A l'issue de cet entretien, M. Ross avait affirmé, lors d'un point de presse, que "la voie est maintenant ouverte à la première réunion informelle dont la date et le lieu seront fixés bientôt".

L'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU était arrivé samedi après-midi au Maroc, dans le cadre d'une tournée dans la région qui l'a également conduit à Alger, Tindouf et Nouakchott.