Rencontres à Laâyoune entre des députés européens et les autorités et associations des provinces sud

Laâyoune, - Une délégation de députés européens a eu, mardi, des entretiens à Laâyoune avec les autorités locales, les élus et les représentants de plusieurs associations de la société civile, dans le cadre d'une tournée d'information sur la situation des droits de l'homme dans les provinces du sud.

Ainsi, les députés européens ont rencontré le Wali de la région de Laâyoune-Boujdour-Saqiat Al Hamra, un groupe de Sahraouis ayant regagné la mère patrie, plusieurs anciens prisonniers du Polisario, les représentants d'associations de droits de l'homme et de développement et les membres du conseil municipal de Laâyoune.

Au cours d'une séance de travail, l'après-midi à la résidence du Wali, un exposé a été présenté aux députés européens sur les efforts déployés dans le domaine du développement et les réalisations accomplies dans les secteurs de la santé, de l'enseignement et de l'habitat, ainsi que sur les attraits qu'offre la région à l'investissement.

Les députés européens ont, également, été informés des chantiers de développement en cours et des efforts consentis par le Maroc en matière de lutte contre la migration clandestine le long des côtes sud.

Durant une rencontre avec les sahraouis de retour à la mère patrie, les députés européens ont écouté des témoignages poignants sur les crimes du Polisario et les atrocités commises dans les geôles des camps de Tindouf.

Les témoins ont insisté sur l'ouverture d'une enquête sur le sort des disparus aux mains du Polisario et sur les responsables des pratiques odieuses auxquelles se livrent les séparatistes, réclamant une levée du blocus draconien des camps de Tindouf afin que les séquestrés puissent regagner leur pays, le Maroc, et retrouver les leurs.

Les anciens prisonniers ont relaté les scènes de torture et de mauvais traitement subis dans les geôles du Polisario, soulignant la responsabilité de l'Algérie quant au drame qu'ils ont vécu, sachant que les actes qu'ils ont subis se sont produits sur le sol algérien. Ils ont également réclamé la vérité sur le sort des disparus, ainsi que la restitution des dépouilles de ceux, parmi eux, qui auraient perdu la vie en captivité.

Les membres du conseil municipal ont exposé, lors de leur rencontre avec les députés européens, les attributions de leur institution et son rôle dans le développement local, saluant le progrès accompli sur la voie de la consécration de la démocratie et des droits de l'homme dans la région.

Auparavant, la délégation, composée de députés de différents groupes politiques au parlement européen, avait rencontré des membres de la Minurso.