Maroc-Palestine-Gaza-aide

Titre : Fin du pont aérien établi par le Maroc pour l’acheminement de l’aide à Gaza

Rabat, 17 jan (MAP) - Le pont aérien, établi entre le Maroc et l’Egypte pour l’acheminement de l’aide du Royaume à la population de Gaza, sur Hautes instructions de 5M le Roi Mohammed VI, a pris fin le 15janvier à 23h00.

Cette opération, qui a débuté le 7janvier à 22h30, a permis à travers 18 rotations à partir des bases militaires de Salé, Kenitra et Meknès, l’acheminement de plus de 234 tonnes d’aide à la population de Gaza.

L’aide marocaine, acheminée vers l’aéroport d’El Arish puis vers Gaza à travers le point de passage de Rafah, est composée de 168,9 tonnes de denrées alimentaires, 54,8 tonnes de médicaments et matériel chirurgical, ainsi que de 10,5 tonnes de couvertures.

SM le Roi Mohammed VI avait donné Ses Hautes instructions pour l’envoi à Gaza d’une aide humanitaire d’urgence au peuple palestinien, signe de solidarité et de soutien du peuple marocain au peuple palestinien dans cette douloureuse épreuve.

Le Souverain avait également donné Ses Hautes directives au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, au ministère de la Santé, à la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, aux Forces armées Royales et à la Gendarmerie Royales pour prendre toutes les dispositions nécessaires à l’aboutissement de cette action humanitaire.

SM le Roi a en outre donné Ses Hautes Instructions au gouvernement et à Bank Al-Maghrib afin d’ouvrir un compte spécial auprès de cette Banque intitulé “Compte d’aide à la Palestine” pour permettre aux Marocains de participer à la mobilisation et au soutien du peuple palestinien.

Le Royaume a par ailleurs manifesté sa disponibilité solidaire à recevoir immédiatement 200 blessés pour les soins et traitements dans deux établissements hospitaliers spécialisés à Rabat.

Un premier groupe de blessés palestiniens de Gaza, transférés au Maroc à bord d’un avion militaire depuis l’aéroport d’El Arish, était arrivé la semaine dernière à Rabat, où il a été transféré à l’hôpital militaire Mohammed V.

Le Maroc avait condamné “vigoureusement”, les opérations militaires israéliennes massives et dénoncé avec fermeté cette escalade de la violence