M. Taieb Fassi Fihri appelle au dépassement des obstacles à la construction maghrébine

Rabat, 07/09/08-Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taieb Fassi Fihri, a appelé, dimanche à Rabat, à la normalisation des relations entre Alger et Rabat, soulignant que le Maroc "voit son avenir dans le Maghreb".

"Nous espérons dépasser les obstacles et les difficultés que nous vivons depuis quelques années", a-t-il dit, formant le voeu de voir les "relations entre le Maroc et l'Algérie se normaliser et l'intégration maghrébine se réaliser".

Pour cela, a ajouté le ministre lors d'une conférence de presse conjointe avec la Secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice, "nous sommes très heureux des efforts qui peuvent être faits par la communauté internationale pour nous aider à travailler et à coopérer ensemble pour assurer la stabilité de la région et réaliser un Maghreb économiquement intégré et socialement ouvert".

Dans ce contexte, le ministre a salué les encouragements de l'administration américaine en faveur de l'intégration maghrébine, car le Maghreb, a-t-il dit, mérite cette attention pour des raisons "stratégiques et sécuritaires mais aussi de progrès, de développement et de démocratie".

Le ministre s'est, en outre félicité, des "bons entretiens" avec son homologue américaine concernant notamment les relations avec l'Algérie, la stabilité et la sécurité, ainsi que les moyens de faire face au terrorisme international.

Au cours de cette conférence de presse, la responsable américaine a notamment plaidé en faveur de bonnes relations entre l'Algérie et le Maroc étant donné les défis auxquels les deux pays font face au Maghreb. Elle a également réaffirmé le soutien de son pays aux négociations sur le Sahara, soulignant qu'il "existe de bonnes idées sur la table" et qu'il "n'est pas besoin de recommencer à zéro".

Mme Rice, qui a quitté Rabat dimanche au terme d'une visite officielle de deux jours au Maroc, s'était entretenue dans la matinée avec M. Taieb Fassi Fihri et la veille avec le Premier ministre M. Abbas El Fassi.