Le Maroc se rendra "de bonne foi" aux négociations sur le Sahara (ministre)

Rabat, 07/06/07- "Le Maroc se rendra aux négociations sur la question du Sahara sur la base de la résolution du Conseil de sécurité, c'est à dire de bonne foi", a affirmé le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Nabil Benabdellah.

"Nous traitons avec la communauté internationale avec un esprit positif, et c'est sur cette base que nous allons participer à ces négociations", a ajouté le ministre lors d'un point de presse, jeudi à Rabat, à l'issue d'un conseil de gouvernement. Il a souligné que le Maroc a fait preuve à cet égard de "beaucoup de sagesse et de clairvoyance, et a traité avec la communauté internationale dans le respect de la légalité internationale et des résolutions des Nations Unies".

Le Royaume, a-t-il dit, s'inscrit dans cette voie et ne cesse de plaider pour une approche pacifique pour surmonter ce problème artificiel afin de pouvoir s'atteler aux défis du développement et aller de l'avant vers l'édification d'un Maghreb arabe uni et fort aux niveaux politique, économique et social.

En réponse à une question sur les récentes déclarations de l'Algérie sur la question du Sahara et l'édification de l'Union maghrébine, le ministre a indiqué que le Maroc a toujours affirmé à la communauté internationale qu'Alger est directement concernée par la question du Sahara, et ces déclarations, a-t-il dit, "corroborent ces affirmations".

"L'important pour nous, c'est de mettre chacun devant ses responsabilités devant la communauté internationale et sous les auspices des Nations Unies, pour savoir alors qui veut la paix dans cette région à travers le règlement définitif de cette question, et partant l'édification du Maghreb arabe", a conclu M. Benabdellah.