Sahara: l'ONU renouvelle le mandat de la Minurso sans étendre ses prérogatives, intervention du Roi "déterminante"

 

Jeudi 25 Avril 2013 modifié le Jeudi 25 Avril 2013 - 21:25

 

Le Conseil de sécurité a adoptée jeudi à l'unanimité une résolution renouvelant le mandat de la Minurso jusqu'au 30 avril 2014, sans étendre sa mission à la surveillance des droits de l'Homme au Sahara. Selon une source française bien informée, "Le Roi Mohammed VI a envoyé une lettre au président américain Barak Obama". "L'intervention du Roi a été déterminante et décisive dans le retrait du projet de résolution américain", a confié cette source à Atlasinfo. "Pour Barak Obama, dont la Maison blanche n'a pas été impliquée dans ce projet de résolution, ce qui est important, c'est La relation et l'alliance avec le Maroc", a-t-on précisé de même source.


Sahara: l'ONU renouvelle le mandat de la Minurso sans étendre ses prérogatives, intervention du Roi "déterminante"
1
Share
 

Le Conseil de sécurité, qui "reconnait les mesures prises par le Maroc" en matière de respect des droits de l'homme, "encourage les parties à poursuivre leurs efforts respectifs pour promouvoir et protéger" les droits de l'Homme au Sahara et dans les camps de réfugiés de Tindouf" en Algérie.

Le Conseil "se félicite à cet égard des mesures que le Maroc a prises pour renforcer les commissions du Conseil national des droits de l'homme à Dakhla et Laâyoune", les deux principales villes du Sahara.

La résolution adoptée ce jeudi ne contient aucun dispositif impliquant une quelconque surveillance internationale des droits de l'Homme. .

Les Etats-Unis avaient d'abord présenté un texte qui, pour la première fois, chargeait la Minurso de "surveiller et de faire un rapport sur" le respect des droits de l'Homme au Sahara, proposition que le Maroc a jugé inacceptable et considéré comme une atteinte à sa souveraineté et à son intégrité territoriale.

Le Maroc avait aussi répliqué en annulant les manœuvres militaires annuelles "Lion africain", auxquelles devaient participer 1.400 soldats américains et 900 militaires marocains.

Ce projet de résolution américain avait en outre fortement déplu à la France qui n'a pas été informée. Une source diplomatique française avait qualifié cette initiative d'"erreur" et de "provocation".

Le quotidien à grand tirage "El Pais" avait pour sa part rapporté samedi dernier sur son site que l'Espagne considère "non viable" la proposition des Etats-Unis visant à élargir le mandat de la Minurso à la surveillance des droits de l'homme au Sahara.