Le ministre des AE des Seychelles qualifie de "positive" la proposition marocaine d'autonomie des provinces du sud

Pretoria- Le ministre des affaires étrangères de la République des Seychelles, Jean-Paul Adam, a qualifié, mercredi à Victoria, de "positive" la proposition marocaine d'autonomie des provinces du sud.

"La proposition marocaine d'accorder une large autonomie au Sahara est positive car elle garantit le droit des populations à l'autodétermination", a déclaré le chef de la diplomatie des Seychelles lors d'une conférence de presse tenue conjointement avec Mme Latifa Akharbach, Secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires Etrangères et la Coopération.

M. Jean-Paul Adam a également loué la politique d'ouverture du Maroc sur son environnement africain menée sous l'impulsion de SM le Roi Mohammed VI, mettant en exergue la convergence entre le Maroc et les Seychelles en matière de promotion du multilatéralisme et du renforcement de la coopération régionale africaine.

Lors de la séance de travail tenue auparavant, Mme Akharbach a rappelé que la situation humanitaire dans les camps de Tindouf -militarisés et fermés à la presse internationale et aux ONG- rendait plus urgent encore le recensement et l'enregistrement par le HCR des populations sahraouies séquestrées.

"La persistance de ce conflit artificiel, a-t-elle souligné, est porteuse de risque extrême pour la sécurité collective dans la sous région, étant donné l'interconnexion avérée entre les réseaux de trafic d'armes et de cocaïne et l'activisme séparatiste et terroriste".

Au cours de la visite de travail qu'elle effectue aux Seychelles du 17 au 20 janvier, Mme Akharbach a été reçue par M. Danny Faure, Vice Président de la République des Seychelles. Elle s'est également entretenue avec Dr. Erna Athanasius, ministre de la Santé, Mme Macsuzy, ministre de l'Education, de l'Emploi et des Ressources Humaines, ainsi qu'avec M. Peter Sinon, ministre de l'Investissement, des Ressources Naturelles et de l'Industrie.

A l'issue de cette visite, une feuille de route a été établie pour la coopération bilatérale. Elle prévoit la réalisation de diverses actions, notamment dans les domaines de la formation des cadres et de la formation professionnelle, la gestion de l'eau, l'agriculture, la pêche et la santé.

Mme Akharbach est accompagnée d'une délégation comprenant M. Youssef Imani, Directeur général l'Agence Marocaine de Coopération Internationale, ainsi que des représentants des ministères de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique, de la Santé, de l'Agriculture et de la Pêche maritime, ainsi que de l'Office National de l'Eau Potable (ONEP) et de l'Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT).