Une association marocaine condamne l'enlèvement et la torture subie en Algérie par un de ses membres

Tan Tan, "L'association marocaine pour l'intégrité territoriale" à Tan Tan a dénoncé vigoureusement l'enlèvement et la torture qu'a subie en Algérie un de ses membres de la part des services de renseignement de ce pays.

Dans un communiqué, dont copie est parvenue mardi à la MAP, l'association rappelle que M. Badreddine Mohamed El Bachir s'était rendu le 6 octobre en Algérie où il avait tenu des rencontres avec plusieurs partis politiques et organisations de défense des droits de l'Homme (Front des Forces Socialistes, Parti des Travailleurs, Rassemblement pour la Culture et la Démocratie, Ligue algérienne pour la défense des droits de l'Homme et Comité national consultatif de promotion et de protection des droits de l'Homme).

M. Mohamed El Bachir avait été arrêté le 9 courant au boulevard Abban Ramadan dans la capitale algérienne à 19H00 et a subi toutes les formes de torture psychologique, physique et morale pendant plus de six heures avant d'être relâché.

L'association a imputé aux autorités algériennes l'entière responsabilité des actes de torture dont a été victime M. Mohamed El Bachir et demandé aux organisations nationales et internationales de défense des droits de l'Homme ainsi qu'à tous les médias libres de par le monde d'intervenir d'urgence pour la soutenir.