Axel Poniatowski appelle à la libération immédiate de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud Le président de la Commission des Affaires étrangères àl’Assemblée nationale française , M. Axel Poniatowski, a lancé mardi, à Paris, un appel à la libération immédiate de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, inspecteur général de la police du Polisario. Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a été arrêté mardi dernier par les milices du Polisario pour avoir soutenu le projet d'autonomie proposé par le Maroc et avoir exprimé sa volonté de sensibiliser les populations sahraouies de Tindouf à cette proposition.. . « J’espère du fond du cœur que Mustapha Salma sera libéré rapidement et je lance un appel à sa libération immédiate comme pour celles de tous les otages qui sont pris de façon parfaitement scandaleuse comme cela a été le cas pour lui », a déclaré à Atlasinfo.fr M. Poniatowski. Cette «arrestation arbitraire dénote des méthodes du Polisario qui a un sens très restreint de la démocratie. Le Polisario n’autorise pas une expression contraire de ce qu’ils pensent», a-t-il souligné, précisant que «Cela va faire réfléchir beaucoup ceux qui n’avaient pas encore une opinion tranchée sur les méthodes que le Polisario utilise pour traiter son opposition». Sur le risque de connexions entre des membres du Polisario et Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), le député français a relevé qu’ «Il y a un risque de contagion entre le Polisario et AQMI». «Malheureusement, C’est aujourd’hui l’intérêt du Polisario de le faire pour poursuivre et aggraver la déstabilisation de la situation ». «Il y a un danger, il y a un risque. J’espère que ces deux problèmes seront traitées séparément avant qu’on ne puisse assister à la mise en place d’un tel danger», a-t-il dit. «Il faut aussi montrer à nos amis algériens que ce n’est pas dans leur intérêt que la situation se déstabilise et que le texte déposé par le Maroc à l’ONU puisse recueillir leur approbation», a ajouté M. Poniatowski. Quant à a la proposition marocaine, le président de la Commission des Affaires étrangères a réaffirmé le soutien de la France. «La proposition marocaine est soutenue par la France aux Nations unies et nous souhaitons que c’est sur cette base que les parties se mettent autour d’une table et discutent», a-t-il indiqué, avant d’ajouter que la Maroc «a beaucoup investi» au Sahara «i[pour améliorer la vie et le quotidien des populations sur place». Mardi 28 Septembre 2010 Source : http://www.atlasinfo.fr