IMGP1800

Communiqué de presse


Une délégation du Comité spécial chargé du Sahara marocain en Europe (CSCSME) a eu, jeudi le 26 Novembre2009 à Bruxelles, un entretien avec Mr Antoine LEMASSON et Madame Begona MONTANES au sain de la Direction Général de l'aide humanitaire à l'Office d'aide humanitaire européen ""ECHO"".
Lors de cette entrevue, la délégation conduite par M. El Hassan Benhammou, président du CSCSME a présenté un exposé détaillé sur les pratiques inhumaines que subissent les populations séquestrées dans les camps de Tindouf, en Algérie et le détournement de l'aide humanitaire destinée à ces populations.

La délégation a souligné que ces pratiques ont été dénoncées par plusieurs organisations humanitaires internationales, ajoutant que cette aide ne parvient pas à ses destinataires, mais se retrouve plutôt écoulée dans les marchés de la région sous les ordres du ""Polisario"" et de ses encadrant algériens.


Ces détournements, a souligné la délégation, servent à l'enrichissement des séparatistes et de leurs consorts au vu et au su de la communauté internationale.

Le CSCSME a également dénoncé les pratiques d'esclavagisme au sein des camps de Tindouf qui ont été mises au grand jour récemment, appelant la commission européenne à intervenir pour mettre un terme à cette situation dégradante de puis ¼ de siècle et la réinstallation des camps dans des pays tiers pour qu’ils expriment librement.

Les membres de la délégation ont aussi évoqué avec les responsables européen la question du recensement des populations séquestrées dans les camps de Tindouf afin de mettre terme à l'instrumentalisation éhontée dont ils font l'objet et pour que les différents organismes soient au fait du nombre réel de ces populations retenues en otage sur le territoire algérien.

Ils ont, par ailleurs, souligné la dynamique enclenchée par la proposition marocaine d'autonomie qui reste la seule solution réaliste et réalisable à la question du Sahara et qui permettra aux populations issues des provinces du sud de gérer leurs affaires de manière autonome et de contribuer à l'essor de développement que connaît le Maroc dans tous les domaines.

Les membres de la délégation ont rappelé à cet égard les dernières déclarations de la dénommée Animato haidar qui profite en toute liberté d’expression pour renoncer à sa nationalité marocaine, avec une très grande trahison a sa tribu et toute la nation.

La délégation se compose de Mr EL HASSAN BENHAMMOU, Mr ALI OIDA et Madame ZAHRA HAIDARA

                                                       Président du CSCSME