Mauritanie: La Commission chargée des disparus appelle à élucider le sort des détenus mauritaniens à Tindouf

Nouakchott, 05/01/08-La Commission mauritanienne chargée des affaires des disparus mauritaniens a demandé que le sort des 150 citoyens mauritaniens qui croupissent depuis 1982 dans les geôles du "polisario", dans les camps de Tindouf, soit élucidé.

Dans un communiqué parvenu au bureau de la MAP à Nouakchott, la Commission a souligné que la persistance de la crise des détenus mauritaniens dans les camps de Tindouf, " est une violation flagrante de toutes les conventions et normes internationales".

La commission rappelle que le "polisario" avait entrepris début octobre dernier le transfert de 30 de ces détenus mauritaniens des camps de Tindouf vers des prisons en Algérie, en violation de toutes les conventions internationales des droits de l'Homme et des lois relatives aux libertés publiques, individuelles et collectives.

Elle a enfin appelé à une intervention urgente pour lever l'injustice qui frappe ces détenus, et réclamé l'envoi de missions des droits humains pour constater l'ampleur de ce drame et obtenir la libération de tous les détenus mauritaniens du "polisario".