capLe Comité Spécial Chargé du Sahara marocain en Europe (CSCSME) a tenu le 19. Décembre 2008 à 15h  une conférence de presse au grand Palais, dans le Centre d’Accueil de la Presse Etrangère , à Paris. Lors de cette intervention devant des journalistes de la presse étrangère, et local, les deux intervenants Mr.ELHassan BenHammou, Président du CSCSME, et Mr. Cherkaoui ROUDANI, le Secrétaire Général du CSCSME, ont élucidés les conditions des séquestrations des familles marocaines dans les camps de Tindouf, sur le sol algériens ainsi que la déportation contre le gré des enfants  sahraouis à l’ile de la jeunesse à Cuba. L’intervention des deux responsables du CSCSME était aussi une occasion de mettre en exergue la nature des mensonges qui circulent sur le terrain par certaines activistes qui sont hypnotisés par l’idéologie algérien. Ces personnes, a expliqué le CSCSME, sont des citoyens marocains, circulent avec un passeport marocain et travaillent dans des structures étatiques marocaines sans être dérangés par que ce soit. C’est la preuve tangible de l’état de droit de notre pays le Maroc, a-rajouté les intervenants. Les mensonges qui racontent ces activistes ne sont qu’une pure aberration. Les deux intervenants ont montré la situation difficile dont ils s’enlisent les familles  marocaines dans les camps de Tindouf. Plusieurs instances internationales ont tirés la sonnette d’alarme concernant cette situation dramatique de ces familles marocaines emprisonnées dans les camps de Tindouf ont rajoutés les intervenants. Le Comité, par le biais des intervenants, a dénoncé les tortures, les enlèvements  dont fait objet ces familles séquestrées ainsi que le  détournement des aides élémentaires destinées par des ONG et des instances internationales tel que le Programme Alimentaire Mondial. La conférence a été l’occasion aussi de mettre la lumière sur les avancées et les grands chantiers misent en place par S. Majesté le Roi Mohammed VI en matière des droits de l’homme.