Frontières algéro-marocaines: L'appel du Maroc s'inscrit dans "la bonne" direction (M. Mehri)

Alger, 23/04/08 - L'ancien secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Abdelhamid Mehri, a affirmé que l'appel du Maroc en faveur de la réouverture des frontières terrestres entre l'Algérie et le Maroc s'inscrit dans "la bonne" direction et estimé que la situation de blocage actuelle est "malsaine".

L'appel du Maroc (...) s'inscrit dans "la bonne direction" car "la situation de blocage de ce dossier est malsaine", a-t-il dit dans un entretien au quotidien algérien +L'Expression+ publié mercredi.

M. Mehri, qui était ministre dans le gouvernement provisoire de la république algérienne (GPRA), a plaidé en faveur de la normalisation des rapports maroco-algériens.

"Je ne peux que souhaiter la normalisation des relations entre l'Algérie et le Maroc. Ce souhait est partagé, j'en suis persuadé, par les peuples marocain et algérien. Leur intérêt, bien compris, le commande", a souligné M. Mehri, qui a émis l'espoir que le cinquantenaire de la Conférence de Tanger, prévue le 27 avril courant dans la ville du détroit, donnera le départ d'"un véritable renouveau" des relations entre le Maroc et l'Algérie.

Le FLN a annoncé qu'une délégation de haut niveau sera présente dans la ville du détroit pour prendre part au cinquantenaire de la Conférence de Tanger, qui regroupera des partis maghrébins.

Le chargé de la communication de ce parti, Saïd Bouhaja, avait réaffirmé que son parti plaide en faveur de la réouverture des frontières entre les deux pays.

Selon lui, il appartient aux dirigeants des pays maghrébins d'oeuvrer en faveur du règlement des questions en suspens en vue de répondre aux aspirations des partis maghrébins pour la concrétisation du Maghreb arabe, basé sur l'union des peuples.