Sahara : Les membres clés du CS devraient inciter l'Algérie et le polisario à participer de bonne foi aux négociations (MACP)

Washington, 26/03/08- Un règlement de la question du Sahara n'est possible que si les membres clés du Conseil de sécurité de l'ONU, particulièrement les Etats Unis et les pays européens, incitent l'Algérie et le polisario à participer de bonne foi aux négociations et à accepter de faire un compromis, a souligné le Centre maroco-américain de la politique (MACP).

Plusieurs pays, dont les Etats Unis ainsi que l'Union européenne, sont convaincus que l'instabilité dans la région favorise la création d'un espace pour les activités terroristes, note le centre dans un communiqué rendu public mardi à Washington, ajoutant que les négociations lancées en juin 2007, sur la base de la proposition marocaine d'accorder une autonomie au Sahara, n'ont pas réalisé de progrès substantiels en raison de l'intransigeance du polisario tout au long des pourparlers.

La tension croissante dans la région, en raison des menaces terroristes, a clairement pesé sur l'atmosphère durant le dernier round des négociations sur le Sahara, indique le MACP, soulignant que les déclarations provocatrices et incendiaires faites récemment par le polisario de reprendre les armes ont davantage exacerbé les tensions dans cette région du monde.

Le centre observe que l'enlèvement de deux touristes autrichiens par l'organisation "Al Qaida au Maghreb Islamique" rend la nécessité de régler la question du Sahara encore plus cruciale