L'ASSOCIATION AMNIR TIENT UNE RÉUNION À TIFARITI (COMMUNIQUÉ)

Smara, 23 jan (MAP) - L'association Amnir pour le développement et la coopération a tenu, mercredi, une réunion dans la commune de Tifariti, au Sahara marocain, à l'issue de laquelle elle a rendu public un communiqué dénonçant les violations du "polisario" et appelant l'ONU à intervenir pour que cessent les menaces des séparatistes et leurs violations du cessez-le-feu dans la région.

Les quelque 200 participants à cette réunion, organisée dans la région de "Blaou" relevant de la commune de Tifariti (18 km à l'Est de Smara), ont souligné que leur rencontre en ce lieu vise à attirer l'attention sur les violations par le "polisario" du cessez-le-feu instauré en 1991, sous l'égide des Nations Unies et à dénoncer les provocations irresponsables des séparatistes dans cette zone tampon.

L'association exprime son étonnement à l'égard de l'attitude passive de l'ONU au regard de ce qui se passe dans cette zone et appelle le secrétaire général des Nations Unies à prendre les mesures appropriées pour amener le "polisario" à se retirer de Tifariti.

D'autre part, le communiqué invite "les forces vives en Algérie à sortir de leur mutisme et à exprimer leur refus des obstacles dressés par le gouvernement algérien devant le règlement du conflit du Sahara", sur la base de l'initiative marocaine d'autonomie. Il appelle également le gouvernement algérien à prendre en considération l'unité des peuples de la région et les menaces qui planent sur cette partie du monde.

L'association a, en outre, lancé un appel aux sahraouis marocains dans les camps de Tindouf à "s'élever contre le siège qui leur est imposé et à regagner la mère patrie pour £uvrer ensemble à l'édification du Maroc de la démocratie, du développement et de la justice sociale", sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.

Elle appelle, par ailleurs, les "sages" du polisario à mettre à profit ce moment historique et à progresser vers une solution "de ni vainqueur ni vaincu", sur la base de l'Initiative d'autonomie qui a recueilli l'adhésion des sahraouis et des différentes puissances internationales.

Au début de cette réunion, la première du genre organisée par une ONG marocaine dans la région, le président de l'association Amnir, El Habib Nouass, a affirmé que les Marocains ne cesseront jamais de défendre la marocanité de cette région, indiquant que son association envisage d'effecteur une marche vers Tifariti quand les conditions la permettront.

La séance d'ouverture de cette rencontre a été marquée par les allocutions des représentants des sections de l'association à Laâyoune, Smara, Tan Tan, Assa Zag, Guelmim, Dakhla et Boujdour, plaidant toutes en faveur d'une solution pacifique et unitaire.

Créée en avril 2005, l'Association Amnir pour le développement et la coopération est une association dont les membres sont en majorité d'origine sahraouie. Elle a pour objectifs de défendre l'intégrité territoriale du Royaume, de développer les provinces du sud et de préserver le patrimoine culturel sahraoui.