Oslo abandonne le vieux lexique de "territoires occupés" utilisé pour désigner la région du Sahara

Oslo, 27/11/07- La communauté marocaine de Norvège s'est réjouie du changement positif amorcé par la diplomatie norvégienne à l'égard de la question du Sahara, marqué par l'abandon du lexique de "territoires occupés" pour désigner la région du Sahara.

Ce changement est consigné, selon un communiqué de l'ambassade du Maroc à Oslo, dans une lettre adressée par le ministre norvégien des affaires étrangères, Johans Gahr Store et le secrétaire d'Etat au même département, Raymond Johansen, à une députée norvégienne. Cette lettre marque ainsi un alignement de la Norvège sur la position de l'ONU.

La communauté marocaine, prenant note de ce changement, a adressé une lettre au ministre des affaires étrangères, soulignant que nombre de pays, qui ont été induits en erreur par Alger, ont fini par retirer leur reconnaissance à une "fantomatique république du désert".

Lors d'une manifestation organisée devant le ministère des AE, elle a appelé la Norvège à "faire pression sur Alger afin de mettre en conformité les camps de Tindouf avec la charte de l'ONU" et permettre le recensement et l'identification des pensionnaires de ces camps, "abusivement appelés réfugiés".

La communauté marocaine s'est réjouie de cette évolution positive de la position de la diplomatie norvégienne.