Des acteurs de la société civile mauritanienne appellent à un soutien international de la proposition d'autonomie au Sahara

Nouakchott, 01/09/07 - Des acteurs de la société civile mauritanienne ont appelé les apôtres de la paix et de l'unité de par le monde à soutenir la proposition de l'autonomie au Sahara, présentée par le Maroc, et de l'appuyer pour l'édification d'un Maghreb arabe uni et la réalisation d'un développement durable.

Les organisations et associations de la société civile, qui ont participé au séminaire, organisé début août à Nouakchott sous le thème "Initiative d'autonomie et perspectives d'une solution au Sahara", ont salué la proposition marocaine qui permettra aux "Sahraouis de gérer leurs propres affaires" et leur épargnera "les souffrances de l'éloignement et le déchirement".

Les participants à ce séminaire, organisé par "L'Initiative mauritanienne de soutien à la proposition marocaine d'autonomie au Sahara", en collaboration avec des associations de la société civile en Mauritanie et l'Association d'amitié maroco-mauritanienne, ont également exhorté le Conseil de sécurité de l'ONU et les organisations régionales et continentales, les organismes et autres instances à prendre en compte les positions de toutes les parties qui appuient la proposition du Maroc.

Le communiqué final issu de ce séminaire a affirmé que "les fils de la même nation doivent regagner la mère-patrie, car ni la réalité et encore moins les défis ne permettent la multiplication d'entités, à la lumière des mutations régionales et internationales qui exigent plutôt l'unité et la complémentarité entre les peuples".

Les participants ont, en outre, souligné la nécessité d'un règlement définitif à la question du Sahara de manière à garantir l'unité et la stabilité de la région, qui a subi les conséquences négatives de la persistance de ce conflit".

Les travaux de ce séminaire ont porté sur quatre axes, en l'occurrence "la vision régionale de la question du Sahara: solution indispensable pour l'édification du Maghreb arabe", "les positions internationales au sujet du projet d'autonomie: l'unanimité autour de la proposition marocaine", "les perspectives d'une solution au Sahara: référendum irréalisable et confrontation impossible" et "le projet marocain d'autonomie".

Les intervenants ont rappelé, dans ce sens, l'intérêt qu'a suscité le projet marocain pour la négociation d'un statut d'autonomie au Sahara au plan international, étant donné qu'il constitue actuellement la formule la plus objective et la plus judicieuse.

Ils ont, de même, indiqué que le projet marocain garantit à tous les Sahraouis la place qui leur échoit et leur permet de jouer pleinement leur rôle au sein des différentes instances et institutions de la région, loin de toute discrimination ou exclusion, précisant qu'en vertu de cette proposition, les habitants du Sahara gèreront leurs affaires de manière démocratique.

Les différentes interventions ont également affirmé que la position de l'Algérie n'a pas changé avec la fin de la guerre froide comme prévu initialement, Alger ayant continué à soutenir le front +polisario+, ce qui a constitué un obstacle à l'édification de l'Union maghrébine.

Le règlement du conflit, ont-ils fait savoir, est tributaire du consensus des parties, d'où l'intérêt qu'a recueilli l'initiative marocaine auprès de la communauté internationale, représentée par les Nations unies. Cette proposition, basée particulièrement sur la dimension fondamentale consistant en le refus de l'effritement et se fondant sur l'unité, ont-ils souligné.

Les intervenants ont aussi fait remarquer que la position du Maroc et son initiative d'autonomie sont de plus en plus accueillies favorablement dans le continent africain dans la mesure où le nombre des pays qui reconnaissent la +RASD+ est en chute constante.

Ils ont rappelé que depuis l'intronisation de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc adopte une politique de rapprochement et de solidarité avec l'Afrique, est à l'écoute des souffrances de ce continent et s'intéresse à ses problèmes.

"L'Initiative mauritanienne de soutien à la proposition marocaine d'autonomie" a été créée le jour le 1er juillet 2007 par des jeunes cadres, intellectuels, acteurs dans le domaine des droits de l'Homme et membres d'organisations de la société civile, ainsi que des journalistes mauritaniens.

Cette Initiative a pour mission, entre autres, d'informer l'opinion publique et la communauté internationale de la pertinence des solutions pragmatiques basées sur la proposition marocaine garantissant une solution pacifique et définitive à ce problème qui entrave, depuis des décennies, l'unité et l'intégration maghrébines. Dans le but de concrétiser cet objectif, l'Initiative organise des séminaires et des débats, édite des ouvrages et crée des sites électroniques pour appuyer la proposition marocaine d'autonomie au Sahara.