M.Benabdallah qualifie de "pionnière" l'expérience démocratique du Maroc

Rabat, 29/06/07-Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, M. Nabil Benabdallah, a qualifié de "pionnière" l'expérience démocratique marocaine, reconnue par les plus grandes démocraties du monde et considérée par plusieurs organisations de droits de l'homme comme "très avancée" dans la région.

M. Benabdallah, qui participait jeudi soir à une émission de la chaîne Al-Horra sur "le terrorisme en Afrique du nord", a indiqué que cette expérience revêt aujourd'hui une réelle dimension sur le plan de la démocratisation des institutions et de la société.

S'agissant de la question du terrorisme, le ministre a fait savoir que le Maroc adopte une approche intégrée pour faire face à ce phénomène, précisant que "les autorités marocaines se sont attelées depuis les événements du 16 mai à resserrer l'étau sur les cellules terroristes qu'elles soient internes ou liées à un réseau international".

Des efforts ont également été consentis dans les domaines de la réforme du champ religieux, l'amélioration du niveau de développement et de la justice sociale et la lutte contre toutes formes de pauvreté et d'exclusion, a-t-il ajouté.

Les actes terroristes qui ont touché le Maroc ciblaient en fait l'expérience démocratique et sociale que vit le pays et qui est à l'opposé de la vision rétrograde des auteurs de ces actes et de leurs commanditaires, a-t-il dit, mettant en garde contre les tentatives de saper cet élan moderniste et cette volonté d'ouverture.

Le véritable canal du terrorisme est principalement intellectuel et idéologique, a-t-il averti, notant que ce moyen favorise également l'exploitation des conditions sociales, économiques et politiques existantes dans plusieurs pays.

M. Benabdallah, qui a souligné la nécessité de définir le concept du terrorisme et ses véritables causes, a appelé à éviter toute approche superficielle considérant la pauvreté et l'exclusion comme les principaux facteurs à l'origine de ce phénomène.