Clôture à Laâyoune des travaux de la session extraordinaire du CORCAS

Laâyoune, 30/06/07- Le Conseil Royal consultatif pour les Affaires sahariennes (CORCAS) a clôturé, vendredi soir à Laâyoune, les travaux de sa session extraordinaire, tenue conformément aux Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI.

Lors de cette session, le conseil a examiné les derniers développements de la question de l'intégrité territoriale du Royaume, à la lumière des négociations directes entre les parties concernées tenues les 18 et 19 juin à Manhasset, aux Etats Unis.

A l'issue de cette session, lecture a été donnée par le secrétaire général du CORCAS, M. Maouelainin Ben Khalihenna, d'un message de fidélité et de loyalisme adressé à SM le Roi Mohammed VI par le président du CORCAS, en son nom propre et au nom de l'ensemble des membres du Conseil.

Dans une déclaration à la presse au terme de cette réunion, le président du CORCAS, M. Khalihenna Ould Errachid, a affirmé que cette session extraordinaire, tenue sur ordre de SM le Roi Mohammed VI pour examiner les derniers développements de la question du Sahara, en particulier à la lumière du premier round des négociations qui a eu lieu dans la banlieue de New York pour le règlement définitif de cette question, a été l'occasion d'exposer les détails et le déroulement de ces négociations.

"Les débats entre les membres du conseil ont été constructifs et se sont déroulés dans un climat empreint de patriotisme", a relevé M. Ould Errachid, ajoutant que les membres du Conseil ont exprimé "leur appui à la manière avec laquelle se sont déroulées ces négociations et à la position de la délégation marocaine quant à leur déroulement".

Les membres du CORCAS, a-t-il poursuivi, "ont exprimé leur soutien aux positions et initiatives de SM le Roi pour parvenir à une solution définitive", ajoutant que cette solution ne peut se concrétiser qu'à travers l'application de l'Initiative de l'autonomie "en tant que solution définitive, juste et globale, acceptée par toutes les parties et considérée par le Droit international comme étant une réelle forme d'autodétermination".

"Nous voulons dire à nos frères du Front polisario qu'ils doivent savoir que la question du Sahara exige beaucoup de réalisme et de compromis pour parvenir à une solution qui satisfait toutes les parties et qui est, de surcroît, une forme d'autodétermination", a-t-il dit.

"Je les appelle comme je l'ai déjà fait à New York à reconnaître que le règlement des questions politiques passe par le compromis et le consensus", a-t-il ajouté.

Les travaux de cette session avaient été ouverts vendredi en fin d'après-midi au Palais des congrès à Laâyoune, en présence de MM. Chakib Benmoussa, ministre de l'Intérieur, et Fouad Ali El Himma, ministre délégué à l'Intérieur.