Le comité spécial chargé du Sahara marocain en Europe interpelle l'ONU sur le sort des séquestrés de Tindouf New York (Nations Unies) 15/12/06 - Le comité spécial chargé du Sahara marocain en Europe a interpellé le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, sur le sort des familles marocaines séquestrées dans les camps de Tindouf sur le sol algérien. "Malgré les nombreux appels lancés pour la levée du blocus imposé aux séquestrés marocains dans le sud-ouest de l'Algérie, ces derniers sont toujours retenus contre leur volonté dans des conditions inhumaines", souligne le Comité dans une lettre adressée à M. Annan, dont copie est parvenue vendredi à la MAP. Le différend régional sur le Sahara qui perdure depuis plus de trente ans "continue de détruire des vies humaines et de déchirer un grand nombre de familles", déplore cette ONG basée en France, appelant l'ONU à intervenir d'urgence pour mettre fin aux calvaires de ces populations détenues dans les geôles du polisario sous la tutelle du gouvernement algérien. L'ONG émet enfin l'espoir que ces populations puissent retrouver au plus vite leur liberté et leur dignité pour pouvoir regagner la mère patrie.

Dernière modification 15/12/2006 21:23. ©MAP-Tous droits réservés