Le comité spécial chargé du Sahara marocain appelle la CE à intervenir pour mettre fin aux souffrances des séquestrés à Tindouf ....le 8/12/2006 Le comité spécial chargé du Sahara marocain en Europe (CSCSME) a appelé la Commission européenne (CE) à intervenir pour mettre un terme aux souffrances des populations séquestrées à Tindouf, dans le sud algérien."Nous faisons appel à votre sens humain et social pour intervenir auprès de la communauté internationale et dénoncer les conditions carcérales sordides et ignobles vécues par ces familles", indique le comité dans une lettre adressée au président de la Commission européenne et dont la MAP a eu vendredi une copie. Le comité dénonce, par la voie de son président, M. El Hassan Benhammou, "l'arbitraire et l'incarcération inhumaine de ces détenus par les autorités algériennes, qui au demeurant refusent le recensement global des Sahraouis Marocains et transgressent toutes les réglementations et obligations internationales". Le comité, rappelle-t-on, avait adressé récemment une lettre au parlement européen l'appelant à se pencher sur la situation dramatique des familles séquestrées dans les camps de Tindouf, en Algérie.Le comité a également invité le parlement européen à agir pour éclairer l'opinion publique internationale sur la situation dans les camps de Tindouf et contribuer activement à la levée du blocus imposé aux populations séquestrées.

MAP